Résultats

Version imprimable


Incidence du filet anti-insectes ULTRAVENT® aux ouvrants d’une serre en verre sur une culture de tomates de contre saison

Pour faire face à l’accroissement du risque de contamination des cultures sous serre par de nouveaux virus transmis par des insectes vecteurs et en l’absence de matériel végétal résistant ou tolérant vis à vis des virus, il est recommandé d’installer sur les ouvrants des serres des filets à très petite maille pour interdire l’intrusion des insectes vecteurs de virus. Mais la mise en oeuvre de filets insect-proof sur les ouvrants des serres réduit fortement l’aération ce qui induit une augmentation des températures et de l’hygrométrie qui favorise le développement du Botrytis, pénalise la croissance des plantes et augmente la pénibilité du travail.

Face à ce constat, la société Texinov en collaboration avec l’Inra, a conçu et développé un filet de protection innovant à fils très fins à maille jetée, dénommé Ultravent®, qui est à la fois exclusif vis à vis de la pénétration des insectes et dont la perméabilité à l’air est supérieure de 30 à 40% aux filets classiques.

Aussi, pour compléter les études réalisées en laboratoire, une expérimentation a été conduite en 2010/2011 à l’Inra d’Alénya en situation réelle de production sous serre, avec une culture de tomates de contresaison. Cette expérimentation a permis de comparer au niveau climatique, phytosanitaire et agronomique l’incidence du filet Ultravent® (TIP250) à un filet anti-bemisia témoin (ip tissé20/10).

Les observations climatiques confirme la bonne perméabilité à l’air du filet Ultravent avec une meilleure aération de la serre, offrant ainsi la possibilité de mieux réguler les températures diurnes et d’éviter les excès d’hygrométrie. Il a été notamment observé de plus faibles et de plus brèves ouvertures des ouvrants, au cours des phases de déshumidification nocturne de la serre par aération-chauffage.

Sur le plan phytosanitaire, la meilleure régulation de l’hygrométrie sous le filet Ultravent® limite le développement de la pourriture grise (Botrytis cinerea) sur feuilles, tiges et fruits en comparaison au compartiment témoin dans lequel de nombreuses interventions de lutte ont été nécessaires pour éviter un arrêt prématuré de la culture.

L’amélioration conséquente du microclimat (températures maximales et hygrométries plus basses) observée sous le filet Ultravent® se traduit au niveau agronomique par le développement de plantes plus équilibrées avec le maintien de la vigueur tout au long de la culture, la production de fruits de plus gros calibre, une réduction du taux de fruits non commercialisables et au final un gain du rendement commercialisable.

Voir le compte-rendu